Vos questions

Tous les bacs généraux et technologiques sont acceptés pour être admis dans le Bachelor ACT. Aucune spécialité spécifique ou option n’est requise en classe de terminale ou de première.

En suivant le Bachelor ACT jusqu’au bout, vous obtiendrez un Bachelor Bac+3 (Niveau 6). Le diplôme délivré a le grade de licence. Cela signifie que que le diplôme est reconnu nationalement comme équivalent à une licence. En pratique, tou.te.s les étudiant.e.s qui possède un diplôme de ce type peuvent continuer leurs études dans tous les masters de France.

Le Bachelor ACT est un diplôme d’établissement délivré par CY Cergy Paris Université et l’ESSEC, deux institutions reconnues : CY Cergy Paris Université est un établissement qui dépend du ministère de l’éducation supérieure, de la recherche et de l’innovation. L’ESSEC est une école de management reconnue dans le domaine de l’enseignement supérieur pour son éducation d’excellence. Ces deux établissements sont aussi reconnues par l’Etat, et l’ESSEC est un EESPIG, c’est-à-dire un « Etablissement d’enseignement supérieur privé d’intérêt général ».

Le camp de base du Bachelor ACT sera implanté au cœur de Paris, chez notre partenaire, le Learning Planet Institute, au 8 bis Rue Charles V – 75004 Paris.

C’est un cadre idéal pour étudier. Vous pouvez découvrir plus d’information sur le Campus sur ce lien ou accéder à la visite virtuelle sur celui-ci.

Pour candidater en 1ère année du Bachelor ACT, il faut passer par la procédure Parcoursup. Il est possible de trouver le Bachelor ACT facilement en recherchant des mots-clés dans le moteur de recherche de parcoursup. Par exemple : « Conduire transitions », ou « Bachelor ACT » (en sélectionnant les formations privées).

Le cursus étant sélectif, il reste alors deux étapes après la validation des voeux :

– Un mail sera envoyé aux candidat.e.s admissibles leur demandant un dossier de pré-entretien. Celui-ci contiendra quelques questions auxquelles il faudra répondre avant l’entretien.

– Les candidat.e.s sont ensuite sélectionné.e.s par un entretien d’évaluation permettant d’évaluer leur candidature.

– Les résultats seront annoncés via Parcoursup.

Pour candidater au Bachelor ACT, il faut passer par Parcoursup. Mais la formation apparait en double sur Parcoursup, comment savoir quelle case choisir ?

En fait, vous pouvez choisir n’importe laquelle des deux : vos candidatures arrivent à la même adresse, c’est-à-dire chez nous !

En vérité, le Bachelor ACT est rattaché à deux établissements différents : l’ESSEC, d’un côté, et CY Cergy Paris Université, de l’autre. Parcoursup est fait de telle façon qu’un rattachement à deux établissements implique toujours deux cases pour la même formation, nous ne sommes donc pas les seuls dans ce cas 🙂

Nous attendons des candidats les qualités suivantes :

  • Être motivé.e : Les étudiant.e.s doivent démontrer une motivation forte pour le bachelor, pour les défis de société et démontrer qu’ils.elles sont prêt.e.s à s’engager pleinement dans leur formation.
  • Être engagé.e : A travers ses centres d’intérêts, ses activités extra-scolaires et/ou ses réalisations, l’étudiant.e doit démontrer comment elle.il s’est distingué.e par la qualité de son engagement dans au moins un domaine : académique, citoyen, sportif, artistique, personnel, etc.
  • Être curi.eux.se, autonome, ouvert.e d’esprit et d’avoir envie de travailler en équipe : Les étudiant.e.s doivent démontrer qu’ils.elles sont prêt.e.s à s’adapter à un enseignement pluridisciplinaire qui met principalement l’accent sur l’apprentissage par projet, le travail en équipe, la coopération et l’autonomie.

Le semestre international a lieu lors du premier semestre de la 3ème année (S5). Il est obligatoire sauf pour les étudiants qui décident d’opter pour l’alternance en troisième année. Il peut prendre plusieurs formes :

+ Échanges (type Erasmus) avec une université ou une école étrangère  ;

+ Services civiques, stages ou projets à l’international

+ Voyages d’études

Les étudiants seront accompagnés pour l’organisation de leurs voyages d’études. 

L’équipe pédagogique dispose d’un bon réseau et pourra aider les étudiants à trouver ou créer des opportunités d’alternance ou de stage. Elle accompagne les étudiant.e.s. Ils et elles profiteront également de conseils et de cours sur leur identité numérique et leur recherche. Néanmoins, les étudiant.e.s devront aussi être proactif.ve.s dans leurs recherches.

Pour suivre le Bachelor ACT, les étudiants doivent s’acquitter des frais de scolarité suivants :

  • 1ère année : 8500€

  • 2ème année : 8500€

  • 3ème année : 8500€ ou gratuité si vous choisissez l’alternance

Le total des frais de scolarité est donc de 17 000€ avec parcours en alternance en 3ème année, et de 25 500€ en parcours classique.

Des bourses sont accordées sur critères sociaux allant jusqu’à l’exonération totale des frais de scolarité. Voir les questions suivantes et l’onglet dédié du site.

Dans ce guide « Se Loger et financer ses études« , édité par le Centre Egalité des Chances de l’ESSEC, vous trouverez différentes solutions pour vous loger pendant vos études. N’hésitez pas à nous contacter directement si vous avez des questions. 

Le Bachelor ACT ayant obtenu le grade de licence (la reconnaissance du diplôme de l’Etat), il permet de bénéficier des bourses du CROUS. Le site Parcoursup indique le contraire mais n’est pas à jour car il a été rempli il y a plusieurs mois maintenant et il nous est impossible de le modifier !

Afin de savoir si vous êtes boursier.e, nous vous invitions à faire une simulation sur le site du CROUS. Nous rappelons également ici que les boursier.e.s bénéficient de l’exonoération totale des frais de scolarité. 

Nous mettons également tout en œuvre pour permettre aux étudiants qui ne seraient pas boursiers de profiter également de bourses d’études d’études venant de mécènes (par exemple, des particuliers, entreprises, fondations).

Le cursus du Bachelor ACT est exigeant. Nous prévoyons entre 24 et 26 heures de cours par semaine.

À cela s’ajoutent entre 15 et 20 heures de travail individuel et en équipe sur les différents projets (temps indicatif qui varie selon les périodes de l’année). Les étudiant.e.s sont tou.te.s accompagné.e.s dans ce travail par l’équipe pédagogique.

Des facilités d’aménagement des horaires peuvent être envisagées avec l’équipe pédagogique pour faciliter les emplois étudiants.

La première année est constituée d’une promotion de 30 étudiant.e.s.

Toutes ces places seront accordées après une candidature sur Parcoursup et une sélection lors des journées de recrutement.

Ce cursus sera dispensé par différents profils d’intervenants et intervenantes : 

  • enseignant.e.s-chercheur.e.s, de l’ESSEC, de CYU ou d’ailleurs, qui assurent le lien avec la recherche et l’assurance de cursus académique de qualité ; 
  • également, des professionnels et professionnelles, actrices et acteurs sur le terrain qui contribuent à façonner un monde meilleur par leur action. Ils et elles enseignent ce qu’ils/elles pratiquent au quotidien dans leur activité, ce qui est une garantie supplémentaire de professionnalisation et d’une pédagogie ancrée sur le terrain 

Ils et elles sont tous et toutes sélectionné.e.s pour leur capacité pédagogique.

Un ordinateur portable personnel sera nécessaire aux étudiants afin de commencer à utiliser les logiciels de partage de documents et de travail.

Le Bachelor ACT a pour objectif de lancer un nouveau mode de formation : en pédagogie active, expérientielle (sur le terrain) et critique, faite par des professeur.e.s mais aussi des professionnel.le.s de l’engagement.

Soyons honnêtes : sur le thème des transitions, il existe d’autres cursus. Il existe aussi des formations post-bac en pédagogie active ou en pédagogie par la recherche. Enfin, il existe aussi des formations interdisciplinaires ailleurs (même si, dans les faits, il y en a assez peu). Nous travaillons d’ailleurs en concertation avec certaines de ces formations pour renforcer notre approche.

Le Bachelor ACT innove particulièrement en intégrant toutes ces dimensions : transitions et engagement, pédagogie par l’expérience, développement personnel et collectif des étudiant.e.s… et en les accompagnant sur leurs projets. Ces ingrédients sont selon nous constitutifs des indispensables pour mener à bien les transitions sociales, environnementales et citoyennes. Par ailleurs, le Bachelor ACT permet de travailler sur le terrain dès la première année post-bac, ce qui est plutôt rare.

Et surtout : la co-création d’une formation par une université publique et une grande école de management reconnue est inédite !

Enfin, le Bachelor ACT propose une ouverture à des publics divers, en proposant une gratuité pour tou.te.s les boursier.e.s et en faisant une sélection qui ne s’appuie pas uniquement sur les critères académiques. Ainsi, l’engagement citoyen comme l’aide à la famille, être délégué de classe ou éco-délégué de lycée, bénévole dans une association caritative ou un club sportif… sont également des types d’engagement que nous valorisons.

Voici quelques métiers que nous avons identifiés pour les étudiants de la formation : Chef.fe de projet en organisation, Chef.fe de projet Green IT, Responsable des projets organisation, Chargé.e de développement économique, Chargé.e de projet en aménagement du territoire, Consultant.e en organisation, Chargé.e de projet de développement social urbain, Médiateur.trice social et culturel , Chargé.e de projet et de développement territorial, Responsable d’association à caractère social, Chargé.e de développement social, Conseiller.e en conduite du changement, Chargé.e de mission développement durable, Responsable développement durable, Coordinateur social / Coordinatrice sociale de quartier, Chef.fe de projet de développement local, Responsable RSE, Chargée de mission développement durable / RSE, Chargé.e de mission RSE…

Néanmoins, comme les étudiant.e.s le verront et l’expérimenteront, de nombreux métiers s’offrent à eux/elles. Ils/elles auront l’occasion de se spécialiser s’ils/elles le souhaitent. De plus, le monde professionnel est en évolution importante, et les métiers concernant les transitions écologiques sont de plus en plus demandeurs de personnes qualifiées et capables d’en comprendre les enjeux. Les étudiant.e.s arriveront donc dans un monde professionnel prêt à les accueillir.

Nous considérons que pour travailler sur les transitions sociétales et écologiques, il est nécessaire d’intégrer tous les profils de jeunes.

Toutes les candidatures sont donc étudiées, selon des critères qui ne sont pas uniquement académiques (c’est-à-dire, au lycée, les notes) : nous prenons en compte les appréciations des professeurs, un peu, et les notes, c’est sûr.

Mais ce n’est pas suffisant pour notre recrutement, car nous voulons aussi recruter différents types de potentiels ! Nous nous intéressons aussi à la qualité des engagements passés et à la motivation des étudiant.e.s à entrer dans une formation sur les transitions. Les critères que nous prendrons aussi en compte sont la motivation, la curiosité, le travail en équipe.

Si vous hésitez à candidater, venez à un webinaire de présentation et posez-nous vos questions 😉

Le modèle économique du Bachelor ACT repose sur une combinaison de revenus propres issus des frais de scolarité et de mécénat privé pour venir équilibrer le budget.

Les frais de fonctionnement du bachelor comprennent notamment le paiement de l’équipe pédagogique permanente et des professeurs, ainsi que le paiement des lieux. Nous avons aussi des frais de fonctionnement quotidiens, comme le matériel pédagogique, les séminaires et les excursions… Tout ce qui facilite la vie étudiante et la rend agréable !

Comme nous souhaitons que tous les étudiant.e.s de notre formation soient encadré.e.s, avec du coaching notamment, et des vrais temps de recul, le budget dédié à la pédagogie est élevé. En parallèle, nous avons réduit les dépenses qui nous semblaient peu utiles pour les étudiant.e.s. 

Les frais de scolarité payés par les étudiant.es ne couvrent qu’en partie les frais de fonctionnement du bachelor. Comme la formation ne reçoit pas de subventions de la part de l’Etat, nous sommes à la recherche de subventions privées pour équilibrer notre budget sans augmenter le coût de la formation pour les étudiants.

Le Bachelor ACT est aujourd’hui co-financé par l’ESSEC et CY Cergy Paris Université, mais nous cherchons également d’autres mécènes : des subventions plus importantes nous permettraient notamment d’accueillir plus de boursiers ou de mettre en place un système d’exonération partielle des frais de scolarité en fonction des tranches d’imposition des familles des étudiant.e.s.

Notre objectif est donc de trouver un modèle qui permet de maximiser notre utilité sociale tout en assurant le déploiement de la formation.

Est-ce qu’il n’y a que de la comm’ dans le Bachelor ACT ? Pour être très francs, nous sommes très ambitieux : en termes de cours, d’intervenant.e.s, de projets de terrain, de lieux… et surtout d’engagement. Nous proposons des cours pointus sur les transitions (notre maquette sera bientôt disponible) et sur les moyens de changer le monde. Nous proposons également un accompagnement individuel permettant à chacun de constituer son projet professionnel. Nous réunissons deux institutions de l’enseignement supérieur reconnues et prestigieuses. Enfin, nous sommes très exigents sur nos actions et sur leur impact social. Retrouvez-nous lors d’un webinaire de présentation pour découvrir tout ça ? Tout ça pour dire, on est loin d’un projet de communication seulement.

Cela-dit, c’est vrai : nous faisons de la communication. Cela correspond à plusieurs objectifs du bachelor :

  • D’abord, toucher des jeunes qui n’auraient pas a priori voulu intégrer ou pensé à ce genre de formations : parce qu’elle est payante, et donc pas forcément accessible à toutes et tous ; aussi, parce qu’elle peut susciter l’autocensure, un phénomène malheureusement bien réel qui empêche des jeunes au potentiel incroyable de se lancer dans des cursus ambitieux.
  • Aussi, parce que nous voulons porter le sujet des transitions haut et fort, et qu’une manière de la faire est de montrer que l’éducation post-bac peut changer et créer des cursus innovants, sur ces sujets sociétaux précisément. L’enjeu, donc, c’est aussi de moderniser tout l’écosystème de l’enseignement supérieur.
  • Enfin, nous avons mis le paquet sur la comm’ pour faire connaître la formation auprès d’un large écosystème pour une raison simple : plus le bachelor est connu, plus des partenaires financiers et pédagogiques peuvent participer, ce qui veut dire… que les coûts de la formation vont baisser, ou que nous pourrons accueillir encore plus de boursiers. Gratuitement ! 
  • Le but de la comm, finalement, c’est de s’assurer le minimum de revenus pour que le bachelor existe. C’est tout ! Car nous avons besoin de ressources pour garantir la meilleure éducation possible. Car sans argent, pas de palais (ou de tiers-lieu)… et comme vous le savez, pas palais, pas de palais.

Nous accueillons tout le monde ! Pour toute question sur l’accessibilité de la formation aux étudiant.e.s handicapé.e.s, sportifs.ves de haut niveau, artistes, entrepreneur.e.s, salarié.e.s… veuillez nous contacter. Notre équipe reviendra vers vous dans les plus brefs délais.